La ville océanienne | Commune de Koohnê
837
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-837,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive
 

La ville océanienne

La ville océanienne

La mairie de Koohnê milite pour un projet d’aménagement urbain fondé sur les qualités de son territoire et sur la volonté de faire cohabiter harmonieusement ses différentes communautés. Koohnê a voulu définir une solution d’urbanisme propre, respectueuse des cultures traditionnelles, qui garantira le succès de sa construction :

c’est « la ville océanienne ».

Urbanisme inclusif

Grâce à une phase d’étude exhaustive, le travail d’urbanisme de la mairie tient compte de toutes les données du territoire à aménager : caractéristiques géographiques, topographie, phases historiques de peuplement, culture, lien entre les individus, usages humains, environnement naturel, évolutivité des espaces…

Pour accompagner le développement accéléré de la commune, la mairie veut faire émerger le concept de « ville océanienne » et amener la population à se l’approprier. Dans ce cadre, ses  élus déterminent les espaces à valoriser non pas arbitrairement, mais en fonction de leurs atouts :

  • fonctionnels (desserte en réseaux de voiries, AEP, etc., en services et commerces de proximité, en administrations…) ;
  • sociaux (leur fréquentation, les pratiques qu’ils accueillent) ;
  • environnementaux (topographie accueillante, qualité paysagère, cours d’eau, lieux susceptibles d’être récréatifs…).

La mairie de Koohnê promeut les projets d’aménagement selon le type de foncier disponible et apporte en particulier son appui à ceux qui mettent en valeur les terres coutumières. C’est par exemple la zone d’activités de Baco, qui abrite des logements et un parc d’activités étendu.

Gouvernance participative

La ville de Koohnê s’est dotée de six conseils de quartier. Ces associations réunissent, autour d’un élu référent, trois collèges de personnes : des habitants volontaires ; des associations et des coutumiers du quartier.

Les conseils de quartier permettent l’échange avec la population, pour faire remonter aux élus municipaux des demandes citoyennes sur n’importe quel sujet lié à la vie de la commune.

Renseignements
sur les conseils de quartier auprès de Fabien Poadja,
chargé de communication de la mairie,
au tél. 47 75 29 /
Par e-mail : fpoadja@koohne.nc