Hygiène et sécurité - Commune de Koohnê
1254
post-template-default,single,single-post,postid-1254,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Hygiène et sécurité

Le Maire dispose de pouvoirs étendus pour faire respecter des règles de vie qui permettront à un village de devenir une ville.

• Hygiène

Par l’intermédiaire du PUD, les maisons doivent suivre des principes liés à l’évacuation des eaux pluviales (E.P), à l’assainissement par une fosse septique ou un raccordement au réseau d’eaux usées (E.U). Il est rappelé que les foyers raccordables au réseau doivent progressivement se relier aux divers lagunages (Cigales, Internat, Paiamboué). Les terrains nus, en particulier au centre de l’agglomération et dans les lotissements, doivent être entretenus. Par application de la délibération n° 78/2019, la commune peut vous obliger au débroussaillage ou le faire, puis vous envoyer la facture.

Si les branches de vos arbres qui débordent de la clôture, empêchent la circulation piétonne sur les trottoirs, un acte responsable est d’effectuer cet entretien sinon les services municipaux accompliront cette coupe. Avec la mise en service de 2 tracteurs équipés d’un gyrobroyeur et d’une épareuse, nous allons essayer d’augmenter les passages dans les quartiers et les routes communales vers les tribus. L’arrivée d’une nacelle va permettre d’assurer l’élagage des arbres qui gênent la circulation des transports scolaires. L’entretien des bords de route dans les parties habitées des tribus continuera d’être confié trimestriellement à des associations / artisans de chaque tribu ; les conventions seront réattribuées début 2021. La surveillance des dépôts d’ordures interdits va se renforcer. Les gardeschampêtres ont pour consigne d’augmenter les rondes et même de fouiller dans les ordures déposées pour y trouver une trace du nom du dépositaire (courrier, facture,…) qui fera alors l’objet d’un PV avec amende.

 

• Sécurité

La gendarmerie nationale et les gardes-champêtres exercent chacun leur compétence. La fourrière pour véhicules est de plus en plus remplie ; une fourrière animale va être étudiée. Nous continuons chaque trimestre, en harmonie avec la Subdivision Nord et les communes de Voh et Pouembout, à reconduire l’arrêté de restriction des ventes d’alcool le week-end. Pour les soirées, nous avons été interpellés pour des soirées tenues à l’hôtel Koniambo et chez un particulier à Baco. Des courriers leur ont été adressés car leur responsabilité éventuelle peut être impliquée en cas de débordements sur la voie publique après la soirée.

 

• Protection des biens et des personnes

Tous les bâtiments communaux font l’objet d’une surveillance à fréquence aléatoire. L’appel d’offres pour l’attribution de ce marché va être lancé pour les années 2021-2022-2023. Des caméras de surveillance vont être installées à la fourrière pour véhicules. L’exécutif municipal va actualiser la mise en place de la vidéoprotection ; des réunions de concertation avec les divers acteurs concernés permettront de cerner les besoins et les résultats attendus. Les conseils de quartier peuvent jouer un rôle dans cette recherche d’une vie apaisée. En conclusion, l’hygiène et la sécurité sont l’affaire de tous et chaque citoyen responsable doit y contribuer.