Commune de Koohnê - Commune de Koohnê
1044
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-1044,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,cookies-not-set,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive
 

Commune de Koohnê

La ville océanienne

Koohnê (Koné) est la « capitale administrative » de la province Nord ; c’est sa plus importante commune en nombre d’habitants.

Bordée par le lagon Ouest et la chaîne montagneuse centrale, Koohnê s’étend sur 374 km². Autour du village, on trouve plusieurs lotissements résidentiels, un hôpital, des centres commerciaux et des zones industrielles.

La commune, située dans l’aire coutumière Paicî Cèmuhî, compte aussi neuf tribus : Atéou, Koniambo, Tiaoué, Néami, Noelly, Poindah, Netchaot, Bobope et Baco.

Une ville en plein boom

Depuis le début du XIXe siècle, Koné est au cœur du développement économique et social lié à la construction de l’Usine du Nord. Elle est au centre de la « région VKP » (Voh-Koné-Pouembout).

 

En une décennie, sa population a quadruplé, passant de 2 000 habitants au recensement de 1999 à 8 930 habitants à celui de 2014. Elle continue d’augmenter, pour approcher, début 2019, 10 000 habitants.

Koohnê est aussi l’une des communes les plus dynamiques de Nouvelle-Calédonie par son activité économique : industrie du nickel, élevage, agriculture, fermes aquacoles, commerce, hôtellerie, administration… Tous les secteurs y sont représentés.

 

L’hôtel de la province Nord, qui accueille l’assemblée des élus de cette collectivité publique, est implanté à Koohnê. Et la route transversale qui relie les côtes Ouest et Est du pays, la Koné-Tiwaka, commence à Koné.

 

Ce dynamisme n’est pas nouveau : Koné constitue, historiquement, un carrefour d’influences et un site d’évènements importants pour la Nouvelle-Calédonie. Elle réunit, de ce fait, toutes les ethnies du kaléidoscope calédonien : Kanak (majoritaires), Européens, Polynésiens, Asiatiques, etc.

 

Bienvenue à Koohnê et bonne navigation sur notre site !

Chiffres clés de la commune de Koné

Source : Isee, Etat civil.

Population municipale

En 2019, la commune de Koné compte 8 144 habitants, soit une évolution de 11 % par rapport à 2014. A Koné, la densité est de 21.8 habitants par km2. En Nouvelle-Calédonie, elle est de 14.6 habitants par km2.

Communautés

Dans la commune de Koné, 2 571 personnes parlent au moins une langue Kanak et 1 135 autres en comprennent au moins une.

 

Évolution de la population

Population par âge

Dans la commune de Koné, les jeunes de moins de 20 ans représentent 33,5 % de la population et les personnes âgées de 65 ans ou plus 4,9 %. L’indice de vieillissement est de 14,5 %. En Nouvelle-Calédonie, il est égal à 33,5 %.

Le taux de dépendance est de 46,7 %. En Nouvelle-Calédonie, il est égal à 47,9 %.

 

Pyramide des âges en 2019 (en %)

A Koné, la part de femmes est de 48 %.

 

Naissances et décès de 2005 à 2019

Les naissances sont comptabilisées dans la commune de domicile de la mère et les décès dans la commune de domicile de la personne décédée.

 

Lieu de résidence en 2014

En 5 ans, 2 035 personnes sont arrivées dans la commune : 1 430 en provenance d’une autre commune de Nouvelle-Calédonie et 605 en provenance de la métropole, d’un DOM ou de l’étranger.

Dans le même temps, 1 215 personnes ont quitté la commune pour une autre commune de Nouvelle-Calédonie.

Diplômes

Répartition de la population des 25-64 ans par niveau de diplôme en 2019 (en %)

Emploi

Population active

Dans la commune de Koné, en 2019, le taux d’activité des 15-64 ans est de 76,5 % et le taux d’emploi est de 61,8 %. En Nouvelle-Calédonie, ces taux sont respectivement de 70,8 % et de 60%.

Actifs en emploi (15-64 ans)

Actifs en emploi par statut professionnel en 2019

 

Chômeurs

Dans la commune de Koné, le taux de chômage au sens du recensement est de 19,2 %, en évolution de 5,2 point par rapport à 2014. En Nouvelle-Calédonie, ce taux est de 15,3 %.

Ce taux est de 21,7 % pour les femmes et de 17,1 % pour les hommes.

 

Emploi des femmes en 2019

Le taux de féminisation des emplois occupés par des personnes de 15 à 64 ans est de 43,9 %. Il était de 42,7 % en 2014. En Nouvelle-Calédonie, il est de 47,2 %.

Taux de féminisation des 15−64 ans par statut professionnel et activité (%)

14,2 % des femmes et 7 % des hommes travaillent à temps partiel.

Ménages

En 2019, 2 508 ménages sont recensés à Koné. Le nombre de ménages est en évolution de 12,9 % par rapport à 2014. La taille moyenne des ménages est de 3,2 personnes. Elle était de 3,3 personnes en 2014. En Nouvelle-Calédonie, elle est de 2,9 personnes.

Sources et définitions

Ces données sont issues du recensement de la population 2019 (Insee-Isee) à l’exception des données de naissances, décès et solde naturel issues de l’État-Civil.

L’évolution de la population en base 100 permet de comparer 2 territoires ayant des niveaux de population différents, et ici Koné à la Nouvelle-Calédonie. La population de ces 2 territoires est ramenée au niveau 100 en 1956 et l’on compare

l’évolution de ces 2 populations par rapport à ce niveau là. L’indice de vieillissement est le rapport de la population des 65 ans ou plus sur celle des moins de 20 ans. Il permet de mesurer le degré de vieillissement de la population. Un indice autour de 100 indique que les 65 ans et plus et les moins de 20 ans sont présents dans à peu près les mêmes proportions sur le territoire. Plus l’indice est élevé, plus le vieillissement est important. Le taux de dépendance est le rapport entre le nombre de personnes à un âge où ils sont généralement inactifs économiquement (c’est à dire moins de 15 ans ou 65 ans ou plus) et le nombre de personnes en âge de travailler (c’est à dire 15-64 ans). Un indice autour de 100 indique que les personnes d’âge “inactif” et les personnes d’âge “actif” sont présentes dans à peu près les mêmes proportions sur le territoire. Plus l’indice est élevé, plus la dépendance est forte.

Le taux d’activité mesure la part des personnes actives (en emploi ou au chômage) dans la population des 15-64 ans.

Le taux d’emploi mesure la part des personnes en emploi dans la population des 15-64 ans.

Le taux de chômage est le pourcentage de chômeurs dans la population active (actifs occupés + chômeurs).

L’indice de concentration de l’emploi mesure le rapport entre le nombre d’emplois total proposés sur un territoire et le nombre d’actifs occupés (actifs en emploi) qui y résident. Cet indicateur permet d’apprécier la fonction de pôle d’emploi ou la fonction résidentielle d’un territoire. Si cet indice est supérieur à 100 alors le nombre d’emplois proposés localement est plus important que le nombre d’actifs qui y résident et qui ont un emploi. Dans ce cas, le territoire considéré occupe une fonction de pôle d’emploi.

Le taux de féminisation mesure la part des femmes dans l’emploi.

Un ménage, au sens du recensement, désigne l’ensemble des personnes qui partagent la même résidence principale sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté (en cas de cohabitation, par exemple). Un ménage peut ne comprendre qu’une seule personne.

Le logement, au sens du recensement de la population, se définit comme un local utilisé pour l’habitation, séparé et indépendant. A ce titre, les habitations précaires et les bateaux sont donc également concernés. Les logements sont répartis en quatre catégories : résidences principales (logements occupés de façon habituelle et à titre principal), résidences secondaires (logements utilisés pour les week-ends, les loisirs ou les vacances), logements occasionnels (logements utilisés occasionnellement pour des raisons professionnelles par exemple) et logements vacants (logements inoccupés).